Zoom sur l'architecture des bâtiments de la Confluence à Lyon

Zoom sur l'architecture des bâtiments de la Confluence à Lyon

Zoom sur l'architecture des bâtiments de la Confluence à Lyon

Le cap de l'an 2000 marquait l'émergence de profondes mutations dans le quartier lyonnais de Confluence. Avec le lancement du projet urbain Lyon Confluence, ce secteur du 2e arrondissement s'est littéralement transfiguré. Là où se trouvaient des friches industrielles, les habitants voient désormais des bâtiments aux allures futuristes qui impulsent un nouveau dynamisme au voisinage.

Une boîte sur le quai…

Un des premiers nouveaux bâtiments que les Lyonnais du quartier de la Confluence ont vu émerger, depuis 2003, consiste en une grosse boîte colorée. Ce qu'on connaît désormais comme la Cube Orange est une structure en béton armé faisant 6300m² de surface.

Sortie de l'imaginaire des architectes Brendan MacFarlane et Dominique Jakob, la bâtisse implantée sur le quai Rimbaud en est devenu l'emblème. L'immense cône qui creuse la structure principale constitue son cachet. Il a été pensé pour que la lumière s'engouffre dans tous les recoins de l'ensemble.

Le plan, conçu avec force recours à la technologie numérique a été traduit sur le sol par l'utilisation du pigment minium sur de la tôle d'aluminium laqué. Chaque élément répond, en même temps, à des perspectives énergétiques. Le revêtement régule l'apport solaire tandis que le cône optimise la ventilation.

Des combinaisons innovantes pour une architecture engagée

L'architecte en charge du projet Pavillon 52 a saisi chaque opportunité pour optimiser l'efficacité énergétique de son opus. Depuis les lignes courbées du mur rideau à l'exploitation de la nappe phréatique comme source de chaleur, rien n'était fait au hasard.

Rudy Ricciotti n'avait pas seulement en tête d'obtenir un bon niveau d'évaluation dans la certification BREEAM, il voulait aussi réinventer les matériaux classiques. Tantôt, il investit dans du béton fibré UHP comme brise-soleil. Tantôt, il fait le haro sur les faux-plafonds.

Livrés en avril 2016, les 7700 m² de ce bâtiment futuriste concentrent d'autres pépites de technologie d'économie énergétique :

  • lampadaires intelligents comme système d'éclairage ;
  • toiture couverte de panneaux photovoltaïques ;
  • ventilo-convecteurs et dalle active pour assurer le système de chauffage-rafraîchissement.

Confluence des savoir-faire à la Cité de la Lumière

Il accueillera ses utilisateurs effectifs à l'horizon 2020 mais le projet brille déjà par l'ampleur de son ambition. Il s'agit de Lumen, un chantier sur lequel Jean-Christophe Larose et son staff du Groupe Cardinal placent la barre très haute. Sur la page www.cardinal-promotion.com/jeanchristophe-larose/, découvrez l'histoire du groupe mais aussi de son fondateur.

Les fonctionnalités prévues cohabiter dans cet immense immeuble de bureaux sont à l'image des savoir-faire qui vont s'y confronter. Des laboratoires d'essai y côtoieront des espaces d'exposition et des flex-offices.

C'est à Samuel Delmas du cabinet a+ que le Groupe Cardinal confie la conception purement architecturale de l'ensemble. Parmi ses singularités, on note des loggias en double hauteur ainsi qu'un attique rappelant une lanterne.

Le rez-de-chaussée transparent et le puits de lumière creusé sur le toit végétalisé constituent une première sur cette construction de 5700 m². Sa finalisation fera également appel au savoir-faire d'un concepteur lumière.

La Confluence se révèle ainsi une vitrine grandeur nature des inspirations d'avant-garde du promoteur-designer lyonnais. Sur le reste du territoire, ce professionnel continue de déployer ses compétences en promotion, investissement et gestion à travers ses trois filiales. On peut découvrir quelques autres réalisations portant sa signature dans des villes comme Bordeaux et Marseille.

Autres articles